Vous êtes-vous déjà demandé à quoi était due la calvitie ? Si oui, nous allons tout de suite briser ces mythes bien trop souvent utilisés pour justifier cette chute de cheveux. Et pourquoi elle ne touche que certains hommes.


La calvitie, ou scientifiquement appelée alopécie androgénétique , c’est la facilité pour de nombreux homme à perdre leur cheveux . Elle frappe après la puberté , et touche environ 15% des hommes à l’âge de 20 ans, 30% à 30 ans et un sur deux à 50 ans. 

Malgré les nombreux débats et contre tous, celle-ci n’est pas liée au port d’un couvre-chef. Le stress quant à lui représente 10 % de cette chute de cheveu qui n’est que partiellement héréditaire. 

En effet la calvitie est liée à une hormone présente dans le corps : la testostérone. C’esy est une hormone mâle sécrétées par le corps, stimulant le développement des organes génitaux mâles et déterminant l’apparition des caractères sexuels mâles secondaires. La femme, elle aussi produit de la testostérone mais en plus faible quantité (environ 2 fois moins).

Comment ça se passe ? 

La testostérone est transformée par une enzyme pour former la dihydrotestostérone (DHT). C’est donc à cause de cette DHT que le cycle de production de cheveux s’accélère et entraine donc l’épuisement de celui-ci, entourant le follicule, empêchant sa croissance, et provoquant leur disparition. 

Quelles sont les solutions ? 

Traiter la calvitie est très difficile hors transplantation capillaire (qui permet une transplantation non affectée par la testostérone). Ne croyez pas les “shampoing anti-chute” ou autre théorie vantant les mérites des massages capillaires.


Il existe plusieurs moyens de la traiter médicalement. Ces médicaments sont à appliquer localement et stimulent la croissance du follicule pileux en réduisant la chute de cheveux mais peut malheureusement entrainer une baisse de libido chez 2 % des hommes.

Mais finalement ce n’est pas si mal de tout raser, pensez y. Plus d’argent à dépenser dans des shampooings ou autres produits capillaires.

Et en attendant prenez soins de ceux qu’il vous reste.